S’il est une plateforme bien peu sécuritaire, c’est bien Android. D’après une étude toute récente de F-Secure, le système d’exploitation de Google est la cible de 91,3% des malwares. Le nombre de logiciels malins et de leurs variantes a été de 149 au premier trimestre, soit 49% de plus qu’au précédent trimestre. Sur le tas, 136 se destinaient donc au seul Android ; 13 malwares, ou 8,7%, ciblaient Symbian. Au premier trimestre 2012, 61 nouvelles familles de virus avaient été repérées.
Si jusqu’à présent, les malwares s’infiltraient via des applications, désormais la prolifération se déroule également par courriel. Stels, un cheval de Troie qui a attaqué aux États-Unis, se charge de récupérer des données sensibles, tout en tentant de passer des appels vers des numéros surtaxés.

Android est une cible idéale pour les malfrats, étant donné la grande liberté laissée par Google aux développeurs. C’est évidemment très différent sur iOS, où Apple exerce un très grand contrôle sur ce qui est distribué sur l’AppStore (mais nul n’est à l’abri d’une tentative d’hammeçonnage, voire de cheval de Troie).

Source  : http://www.macplus.net/depeche-72862-91-3-des-malwares-pour-android

Leave a Reply